Activités Physiques : Quels bienfaits pour notre corps ? - Adeline Divay diététicienne nutritionniste Vitré Fougères
16977
post-template-default,single,single-post,postid-16977,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.2,vc_responsive

Activités Physiques : Quels bienfaits pour notre corps ?

La pratique d’une activité physique régulière est recommandée pour rester en bonne santé et aider au maintien d’un poids stable (en association avec une alimentation variée et équilibrée). Mais saviez-vous que les bienfaits de ces pratiques sur notre corps sont bien plus vaste ? En voici quelques uns !

 

 

sante Prévention de plusieurs maladies !

L’activité physique, et plus particulièrement les activités dites cardio-vasculaires, a un effet protecteur face à de nombreuses pathologies. Les premières, et les plus logiques, sont les maladies cardio-vasculaires (infarctus du myocarde, hypertension artérielle, athérosclérose, angine de poitrine…) : la pratique de 4 séances de 30 min de marche active par semaine permet de diminuer par 2 le risque d’en être atteint ! Et elles ont le même impact sur la diminution du risque d’obésité.

Cette activité physique influe également favorablement sur de nombreux paramètres dans notre corps : diminution de la glycémie et meilleure régulation de celle-ci, d’où une diminution du risque de diabète ou une amélioration de celui-ci si vous en êtes déjà atteint ; diminution du taux de cholestérol, d’où diminution d’un facteur de risque de maladie cardio-vasculaire !

Un dernier impact positif, mais dont le processus est encore méconnu, est l’effet protecteur de l’activité physique face à certains cancers : sein, prostate et côlon. Elle diminue le risque d’en être atteint de 20 à 40%, et réduit le risque de mortalité ou de rechute chez les patients atteints de 25 à 40%.

 

os Diminution du risque d’ostéoporose et autres maladies osseuses !

L’augmentation de l’apparition de ces pathologies osseuses avec l’âge est bien connue ; le rôle protecteur de l’activité physique devrait l’être tout autant ! La pratique d’une activité régulière permet le développement des muscles, des ligaments et des tendons, et consolide la trame osseuse. Cela diminue d’une part le risque de chute et d’autre part renforce les os, d’où une diminution de l’apparition ou de la progression de l’ostéoporose.

Dans le cas de l’arthrite et de l’arthrose, le mouvement fait partie du traitement. Paradoxe quand on sait que les articulations sont douloureuses. Cependant, une activité physique adaptée permet le maintien de l’intégrité des muscles, de la souplesse et de la mobilité de l’articulation. De plus, la libération d’endorphine pendant cette pratique permet de mieux gérer la douleur. Enfin, le traitement de fond est mieux supporté voire plus efficace (comme pour d’autres pathologies) !

 

stress Meilleur protection contre le stress ou la dépression !

Les accros du footing vous le dirons, la pratique d’une activité physique rend heureux. Rien de bizarre, mais simplement une réaction physiologique de notre organisme : notre cerveau sécrète de l’endorphine, l’hormone du plaisir. Elle se retrouve dans des quantités 5 fois supérieures à la normale après le sport. C’est elle qui est responsable d’une légère euphorie (addictive chez certains) mais aussi des pensées positives. L’effet protecteur contre la dépression est également durable puisqu’il peut durer 2 ans après l’arrêt du sport chez les personnes en ayant pratiquer régulièrement pendant plusieurs années. L’activité physique permet également de protéger du déclin cognitif, et, dans une moindre mesure, d’aider à la prise de décisions.

 

dormir Amélioration de la qualité du sommeil !

La pratique d’une activité physique est à double tranchant par rapport au sommeil : pratiquée en journée, elle permet l’apparition d’une « bonne » fatigue et améliore le sommeil ; alors que pratiquée juste avant le coucher, elle serait au contraire responsable de troubles du sommeil. Cependant, de manière générale, celle-ci a un effet bénéfique. En effet, elle est en lien direct avec notre horloge biologique qui régule les phases d’éveil et de sommeil et la qualité de celles-ci. Même si les mécanismes ne sont pas tous bien connus, la pratique régulière d’une activité physique permet d’augmenter la quantité et la qualité du sommeil profond/récupérateur.

 

vieil homme Rester jeune !

Les études le prouvent ! D’un point de vue moteur et cognitif, les personnes actives ont 10 ans de moins que leurs homologues sédentaires. Un quinqua actif est donc en aussi bonne forme qu’un homme sédentaire de 40 ans. Il n’y a pas que ça, puisque de manière générale les actifs sont en meilleure santé que les sédentaires : moins de problèmes cardio-vasculaires ou de maladies métaboliques, problèmes ostéo-tendineux plus rares !

 

Vivre vieux oui ! mais en bonne santé ! Alors soyez actif tout au long de vote vie ! Et aucunes excuses : toutes les activités sont bonnes à prendre et il n’y a pas d’âge pour s’y mettre !

A vos marques, prêts, partez !