Le Diabète - Adeline Divay diététicienne nutritionniste Vitré Fougères
17133
post-template-default,single,single-post,postid-17133,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.2,vc_responsive

Le Diabète

Le diabète est une des maladies les plus connues du grand publique. Elle touche plus de trois millions et demi de français soit plus de 5% de la population. Et ce chiffre ne cesse d’augmenter ! Banalisée par le grand publique car facilement soignée, cette pathologie n’en est pas moins mortelle et ne se guérit pas : 1 personne en meurt toutes les 6 secondes dans le monde. Petit tour d’horizon de cette maladie du siècle.

 

sucre C’est quoi le diabète ?

Le diabète est un trouble métabolique de notre organisme caractérisé par une hyperglycémie chronique. En d’autres termes, chez les diabétiques le taux de sucres circulant dans le sang (glycémie) est trop élevé. Naturellement, notre glycémie varie au cours de la journée en fonction de nos prises alimentaires et de nos activités. A jeun, le matin par exemple, la glycémie est basse. Au moment des repas, elle monte puis est régulée dans les 2h après la prise alimentaire : le sucre est stocké dans les muscles, le foie voire sous forme de graisse en cas d’excès d’apports. Pendant une activité physique, les muscles vont consommer du sucre : dans un premier temps celui qui circule dans le sang (qui est le plus disponible) puis celui qui est stocké. La glycémie descend. Chez les diabétiques, il y a un défaut de stockage du sucre lié à un problème d’insuline (hormone responsable de ce stockage) ce qui provoque cette hyperglycémie.

 

sucre Existe-t-il plusieurs diabètes ?

Oui, il existe plusieurs formes de diabète. Les trois principales sont le diabète de type I, le diabète de type II et le diabète gestationnel.

Le diabète de type I est aussi appelé diabète juvénile car il survient avant 35 ans et le plus souvent à l’adolescence. Ce diabète est provoqué par une absence totale ou partielle de sécrétion d’insuline par le pancréas. L’insuline est une hormone responsable de l’absorption/l’utilisation du sucre par nos cellules. Il représente 15% des diabétiques.

Le diabète de type II est aussi appelé diabète d’âge mûr car il survient majoritairement après 40 ans. Dans 80% des cas, il est associé à un surpoids ou une obésité. Ce diabète est dû soit à une faible production d’insuline, soit à une production d’insuline non fonctionnelle : on parle alors d’insulinopénie ou d’insulinorésistance. Les facteurs favorisant son apparition sont : l’hérédité, l’obésité et la sédentarité.

Le diabète gestationnel correspond à un diabète survenant ou découvert pendant la grossesse. Il apparaît généralement pendant la deuxième moitié de la grossesse car à ce moment là le fœtus et la mère sécrètent des hormones hyperglycémiantes afin que le développement fœtal soit optimal. Or, pour 5% des femmes enceinte, cette hyperglycémie n’est pas compensée par une augmentation de la sécrétion d’insuline par le pancréas. Certaines femmes sont plus à risque : diabète lors d’une précédente grossesse, obésité, grossesse après 35 ans. Le diabète gestationnel peut se poursuivre ou disparaître après l’accouchement. Dans les 2 cas, le risque de développer un diabète de type II passé 40 ans est augmenté.

 

sucre Pourquoi il y a-t-il de plus en plus de diabétiques ?

Selon la Fédération Française des Diabétiques, la prévalence du diabète en France a malheureusement augmenté au-delà des prévisions. Les raisons de cette augmentation des cas sont multiples. Les premières sont liées au vieillissement de la population : le diabète de type II touche des personnes d’âge mûr et connaît un pic chez les plus de 70 ans, et comme l’espérance de vie a augmenté, cela fait obligatoirement grimper les chiffres. Le dépistage est également plus précoce, ce qui augmente aussi facilement les chiffres. Le facteur génétique est toujours aussi présent. Ce qui semble à l’origine de cette « épidémie » de diabète c’est notre mode de vie : surpoids et obésité lié à un manque d’activité physique et à la sédentarité.

 

sucre Comment le soigner ?

Les traitements varient en fonction du type de diabète. Pour les diabétiques de type I, les piqûres d’insuline sont indispensables. Pour les diabétiques de type II, une modification de l’alimentation et une augmentation de l’activité physique peuvent suffire dans certains cas. Le plus souvent, la prise quotidienne d’anti-diabétique oraux est mise en place, mais ils ne sont pas toujours suffisant. Dans ce cas, il faut recourir aux injections d’insuline. Dans le cadre d’un diabète gestationnel, un rééquilibrage alimentaire est normalement suffisant. Si ce n’est pas le cas, il faut alors utiliser l’insuline. Dans tous les cas, l’un des traitement est un régime alimentaire adapté associée à une activité physique régulière.

 

sucre Comment le prévenir ?

Comme pour beaucoup de pathologies, la prévention du diabète de type II ou du diabète gestationnel passe par une bonne hygiène de vie. Il faut en effet éliminer ou au moins limiter les facteurs de risque : excès de poids et sédentarité ; puisqu’on ne peut pas éliminer l’hérédité ! Du côté de l’alimentation, il est indispensable de manger de tout et d’accorder une grande importance à la qualité des produits ! On fait la part belle aux fruits et légumes. On fait attention aux excès de matières grasses et surtout aux acides gras saturés et trans. On évite les excès notamment d’apports en sucres pour éviter les grosses variations de la glycémie qui, répétées, peuvent conduire au diabète. La régularité de la prise alimentaire est également importante car elle permet un apport régulier en glucides (sucres) ce qui permet également de limiter les variations de la glycémie.

 

L’alimentation fait partie intégrante du traitement de cette pathologie. Mais bien avant son côté curatif, il est important de prendre en compte son côté préventif ! Une assiette bien composé et des baskets aux pieds : rien de mieux pour votre santé !

Pour plus d’information sur le diabète, n’hésitez pas à consulter le site de la Fédération Française des Diabétiques !